Le professeur Noureddine Melikechi se livre à AlBayazin

Le professeur Noureddine Melikechi se livre à AlBayazin

Doyen au Kennedy College of Sciences, « ambassadeur de Mars », auteur de plus de 100 études scientifiques et plus de 15 brevets d’invention, le Professeur Noureddine Melikechi est sans conteste l’un des esprits algériens les plus brillants.
Le natif de Thénia s’est livré à AlBayazin à l’occasion de la parution du Guide de la Wilaya de Boumerdès.

AlBayazin. Que représentent pour vous Thénia et Boumerdès ?

Pr. Melikechi. Thenia est l’endroit où se trouvent mes racines. Ce sont les canaux par lesquels je puise mon énergie et mon inspiration. Thenia n’est pas Paris, Londres, Vienne ou New York, mais cela fait partie de mon être intérieur et de l’endroit où je peux revenir à l’enfant que j’étais autrefois. Il y a beaucoup d’endroits sur cette planète qui sont plus verts, où il y a de meilleures écoles, de meilleurs soins de santé et certainement de meilleures routes, mais aucun ne fait partie de moi de la même manière que Thénia.

Boumerdès, quant à elle, représente le dynamisme de la région. C’est un endroit que j’ai vu grandir dès ses premiers balbutiements vers une ville universitaire animée. Mes premiers souvenirs de Boumerdès remontent à des visites chez ma tante qui y habitait au début des années soixante. Je me souviens de Boumerdès, ou plutôt du Rocher Noir comme on l’appelait autrefois. C’était calme, peut-être trop calme. C’était relativement inhabité. Il m’avait alors semblé que c’était une ville qui n’attendait rien d’autre que la vie qui y prenne place. Aujourd’hui, des milliers d’étudiants y apprennent chaque jour, tandis que de nombreux quartiers s’étendent au-delà de ce qui semble être des limites temporaires de la ville, ce qui dynamise la ville et la région. Boumerdès est un élément central de l’avenir de notre région et de notre pays et un symbole de l’engagement de l’Algérie en faveur de l’éducation et du développement d’une économie du savoir.

Quelle est votre vision sur le potentiel culturel et intellectuel de Boumerdès ?

Boumerdès abrite l’un des meilleures écoles d’ingénieurs du pays et se situe à moins d’une heure d’Alger et de Tizi-Ouzou. Ce sont d’excellents attributs pour toute ville. Boumerdès peut devenir un lieu central pour la croissance et la promotion des arts des régions de la Kabylie et d’Alger, principalement, mais aussi des arts en général, tout en restant un acteur technologique majeur dans le pays et en Afrique. Ce peut être une plaque tournante où la science et la technologie rencontrent le monde des affaires. Ma vision pour Boumerdès est qu’elle devienne un moteur puissant du développement économique harmonieux et durable de la région et du pays.

«Boumerdès est un élément central de l’avenir de notre pays, et un symbole de l’engagement de l’Algérie en faveur de l’éducation »

Comment voyez-vous l’avenir de Boumerdès (et de l’Algérie) dans la culture et les sciences ?

Avec autant de grands talents et en particulier ses étudiants, ses chercheurs et ses ingénieurs, Boumerdès peut et doit avoir un avenir radieux. De toute évidence, elle fait face à des défis et souffre du terrible tremblement de terre qui a frappé la région en 2003. Cependant, la ville se relève progressivement. Je pense que Boumerdès peut avoir une occasion unique de prospérer en inspirant, en encourageant, en soutenant et en engageant les diplômés de ses divers instituts et universités dans son développement économique, scientifique et technologique. En outre, la région compte de nombreux artistes talentueux et abrite de beaux sites naturels témoins de la fusion de la terre, de la mer et d’un magnifique ciel bleu pratiquement à longueur d’année. Son avenir dépend de son succès à célébrer la diversité des cultures de la région et à en promouvoir la beauté. Je suis optimiste et espère qu’un avenir radieux attend Boumerdès, à condition que nous travaillions tous pour ajouter un peu de lumière où, quand et comme nous le pouvons.

« Le développement de Boumerdès et de notre pays est entre nos mains. L’herbe n’est pas toujours plus verte ailleurs. Elle est si et seulement si on l’arrose »

Y a-t-il un message particulier que vous désirez faire passer aux lecteurs du Guide de la Wilaya de Boumerdès ?

Je crois que le développement est entre nos mains, au moins partiellement. Chaque pas qui contribue au bien-être de la région, par quiconque, compte. Découvrez par vous-même comment vous pouvez contribuer à améliorer votre lieu de vie et à mieux servir votre communauté. Une fois que vous le faites, non seulement votre quartier, votre rue, votre communauté seront en meilleure forme, mais vous vous sentirez aussi mieux. L’herbe n’est pas toujours plus verte ailleurs. L’herbe est plus verte si et seulement si vous l’arrosez.

Ajouter Commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Téléphone: + 213 (0) 21 60 94 23 / +213 5 42 19 52 88
Fax: + 213 (0) 21 60 94 23
Résidence petit Hydra BT/A
Hydra 16000 Alger, Algérie
Changer la monnaie
DZD Dinar algerien
EUR Euro