L’histoire insoupçonnée du cimetière El Alia

L’histoire insoupçonnée du cimetière El Alia

À chaque ville, son grand cimetièrePourAlger, El Alia compte la plus importante population horizontale. À l’origine, El Alia est le nom d’une bienfaisante dame qui a fait don de cette vaste étendue de 78 hectares, acquise auprès d’un colon. C’est  à la veille de son départ  pour les Lieux saints de l’islam, en 1928, que cette veuve de 42 ans a dû se séparer bénévolement de ses terres. Pour accomplir  le pèlerinage, l’Islam recommande en effet, à toute femme, non accompagnée d’un tuteur, de léguer ses biens au profit de la communauté musulmane. Ainsi, pour satisfaire à ses obligations religieuses, Hamza El Alia s’est rendue à la Mecque, en compagnie de sa mère, Fatima El Alia, en concédant généreusement l’espace qui accueille le plus grand cimetière du pays. Aujourd’hui, Chouhadas, personnalités ou simples citoyens, reposent en paix dans cette vaste et paisible étendue de plus de 250 000 tombes.

Et dire que cette bienfaitrice, Hamza El Alia, originaire de Sour El Ghozlane (ex Aumale) décédée en 1932, ne repose pourtant pas dans son propre cimetière, mais dans un autre, plus modeste, dans sa ville natale.

3 Commentaires

  • Baya 07/08/2019 5:55

    Le hazard fait bien les choses parfois. Je ne m’attendais pas à une telle histoire. Et dire que je me suis toujours demandée d’où venait ce nom. Quand-même , c’est fou comme on peut déposséder une femme de ses biens pour satisfaire Dieu!(C’est triste,mais ça fait rire.)

  • b lazri 29/06/2020 8:11

    Et maintenant, on connait la verite, MERCI google.

  • b lazri 29/06/2020 8:14

    la verite ne me fait pas rire.

Ajouter Commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Téléphone: + 213 (0) 21 60 94 23 / +213 5 42 19 52 88
Fax: + 213 (0) 21 60 94 23
Résidence petit Hydra BT/A
Hydra 16000 Alger, Algérie
Changer la monnaie
DZD Dinar algerien
EUR Euro