Trouver la vie sur Mars, et la sauver sur Terre: Noureddine Melikechi.

Trouver la vie sur Mars, et la sauver sur Terre: Noureddine Melikechi.

Le regard tourné vers les étoiles et les pieds bien sur terre, c’est l’histoire de Noureddine Melikechi, un esprit ingénieux qui est allé au bout de ses rêves.

Ces rêves ont pris naissance à Boumerdès, et plus précisément à Thénia où le jeune prodige a vu le jour en 1958. Alors que l’Algérie prenait son indépendance 1962, le jeune Noureddine entamait déjà sa scolarité dans sa ville natale. Baccalauréat en poche en 1976, c’est la toute nouvelle université des sciences et de la technologie de Bab Ezzouar qui lui ouvre les portes pour l’obtention d’un DES en physique.

Sa soif d’aller de l’avant le conduisit à l’université de Sussex, au Royaume-Uni, en se spécialisant en optique quantique. Désormais Ph.D., le docteur Melikechi côtoie les meilleurs dans son domaine de prédilection, à savoir les lasers, à l’instar du docteur Leslie Allen.

Le retour de l’enfant prodigue en Algérie se fait à l’aube d’une période sombre qui plane sur le pays. En 1988, le Docteur Melikechi passe le service militaire et enseigne à l’université de Bab Ezzouar, en ambitionnant de créer un laboratoire de recherche pour faire avancer la science. Les conditions d’alors étaient telles qu’il dû prendre le départ pour les Etats-Unis d’Amérique afin de pouvoir s’épanouir.

Chercheur à l’université de Delaware, il gravit tous les échelons de professeur. Il fonde l’OSCAR (Optical Science Center for Applied Research – Centre des sciences optiques pour la recherche appliquée), où ses travaux distingués le font, entre autres, collaborer avec la NASA autour du projet ChemCam (CHEMistry and CAMera complex), instrument embarqué sur le rover Curosity ayant pour but de savoir si la planète Mars ait pu receler de l’eau, et donc de la vie.

Trouver la vie ne suffit pas, il faut également la saveur. Cette noble mission s’inspire de ses travaux sur les lasers pour les mettre en pratique en biologie et particulièrement sur la détection préventive du cancer.

Doyen au Kennedy College of Sciences, « ambassadeur de Mars », auteur de plus de 100 études scientifiques et plus de 15 brevets d’invention, le Professeur Noureddine Melikechi demeure toujours algérien et fier de son algérianité qui la revendique à tous ses proches.

In Guide de la Wilaya de Boumerdès. AlBayazin, 2019.

Ajouter Commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Téléphone: + 213 (0) 21 60 94 23 / +213 5 42 19 52 88
Fax: + 213 (0) 21 60 94 23
Résidence petit Hydra BT/A
Hydra 16000 Alger, Algérie
Changer la monnaie
DZD Dinar algerien
EUR Euro