Le barrage de Béni Haroun

Le barrage de Béni Haroun

Mila, consacrée Capitale « d’une région d’eaux », dispose dorénavant d’un important et puissant instrument de développement économique : Le Barrage de Béni Haroun.

Situé au cœur d’un immense complexe hydraulique, le barrage de Béni Haroun, d’une capacité de stockage de 960 millions de mètres cubes, et d’une hauteur de 120 mètres, est le plus grand et le plus important ouvrage hydraulique de l’Algérie. Conçu en béton compact roulé (BCR), selon une technique de réalisation des barrages, qui a vu le jour en 1980, il est situé dans la commune de Grarem Gouga et dispose d’une digue renforcée d’un million et demi de mètres cubes de béton. Doté d’une station de pompage d’une puissance de 180 MW, il alimente en eau potables les wilayas de : Mila, Jijel, Constantine, Oum El Bouaghi, Batna, et Khenchela. Il permet également d’irriguer, pour le moment, des centaines d’hectares des exploitations agricoles de la wilaya, et même de celles des régions avoisinantes. Cette ambitieuse réalisation, considérée à juste titre, comme étant l’un des  plus importants projets lancé sur le plan national, constitue indéniablement un puissant vecteur de développement économique, non seulement pour la wilaya, mais également pour une bonne partie de l’Est algérien. Le transfert de ses eaux vers le barrage de Coudiat Medouar, dans les environs immédiats de Timgad, permettra dans un proche avenir, l’irrigation de 80 000 ha sur l’axe traversé, dont 24 000 ha pour la seule wilaya de Batna. Le 12 février 2012, le barrage de Béni Haroun a atteint un taux de remplissage de 1 milliard de mètres cube, dépassant ainsi de 40 millions de mètres cube sa capacité théorique. Ce qui augure d’un avenir certain pour le secteur agricole dans toute la région, voire dans l’ensemble des régions de l’Est du pays. La mise en œuvre d’une telle réalisation permet d’entrevoir sereinement le lancement d’un programme de développement durable.

En plus de l’agriculture, qui verrait se multiplier ses terres productives, et se diversifier sa richesse maraîchère, d’autres secteurs, et non des moindres, bénéficieront également de l’apport de cet équipement exceptionnel : Le Tourisme et les activités sportives.

Une région verte, où il fait bon vivre ne peut qu’attirer le touriste. Avec Béni Haroun, la wilaya de Mila a en sa possession un atout majeur ; elle peut devenir une des premières régions à vocation touristique d’Algérie. Les sites avoisinants le barrage ont le profil idéal pour recevoir des infrastructures hôtelières et de restauration gastronomique de qualité, en mesure de répondre aux exigences d’une politique touristique conséquente. Les collines boisées et les grandes étendues verdoyantes qui caractérisent ces sites, donnent la possibilité d’organiser des circuits techniques (Randonnées pédestres et équestres), nécessaires au développement du tourisme écologique et de loisirs. Le lac et autres plans d’eau, à l’instar de la retenue d’Oued Athmania et des autres zones humides, favorise la promotion d’une politique de développement de la pêche continentale.

Le tourisme lié aux sports de la pêche pourrait être également concrétisé pour attirer les nombreux amateurs de cette activité, y compris sur le plan international. Les pouvoirs publics ont déjà inscrit de nombreux projets ayant pour objectif la promotion et le développement des activités de sport nautique. C’est dans ce cadre qu’une école et une base de sport nautique verront le jour à Grarem Gouga, sur les berges du lac du barrage de Béni Haroun. Le principal axe de cette école sera la section d’aviron. La réalisation complète des structures de cet important équipement, permettra d’organiser à l’avenir, un festival national annuel des activités nautiques, dans les domaines sportif, culturel, et de loisirs. Ce festival pourrait par la suite, avoir un statut et une vocation maghrébine et pourquoi pas méditerranéenne. Ce qui renforcera et revalorisera certainement, la vocation touristique de la région.

In Guide de la Wilaya de Mila. AlBayazin. 2013

Ajouter Commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Téléphone: + 213 (0) 21 60 94 23 / +213 5 42 19 52 88
Fax: + 213 (0) 21 60 94 23
Résidence petit Hydra BT/A
Hydra 16000 Alger, Algérie
Changer la monnaie
DZD Dinar algerien
EUR Euro