De l’Exécutif Provisoire à l’Université pérenne

De l’Exécutif Provisoire à l’Université pérenne

L’université M’hamed Bougara de Boumerdès abrite en son sein un monument classé patrimoine national tant les évènements historiques qui s’y sont déroulés ont été d’une importance cruciale pour l’avenir de l’Algérie. Et pour cause, c’est en ce lieu précis que siégeait l’Exécutif du Gouvernement Provisoire de la République Algérienne (GPRA), du 19 mars 1962, au lendemain des accords d’Evian, jusqu’à l’installation définitive du nouvel Etat algérien le 15 octobre 1962. Sous la présidence de Abderrahmane Farès et secondé par Roger Roth, l’Exécutif provisoire était constitué, entre autres, par des personnalités comme Chawki Mostefaï, Belaid Abdessalam, Jean Mannoni, Boumediene Hamidou, Brahim El Hadj Bayoud ou encore Mohamed Benteftifa. Boumerdès aura ainsi été chargée de la gestion courante de l’Algérie et à la préparation du referendum d’autodétermination du pays. Elle aura marqué l’histoire en hissant pour la première fois le drapeau de l’Algérie indépendante. Comme un symbole reliant le passé à l’avenir, ce haut-lieu de mémoire de l’histoire de l’Algérie fait actuellement office de siège de rectorat de l’Université de Boumerdès.

Evoquer, ainsi, la wilaya de Boumerdès est souvent synonyme d’université. En effet, depuis l’indépendance du pays, Boumerdès s’est dotée d’instituts d’envergure nationale, voire continentale, devenant un pôle universitaire majeur.

Tout a commencé en 1964. L’Algérie nouvelle forme sa jeunesse et l’orientation politique d’alors la fait tourner vers l’ex-Union Soviétique qui, munie d’éminents chercheurs et professeurs, lancent le CAHT ou le Centre Africain des Hydrocarbures et du Textile. L’école est prestigieuse et prometteuse, formant les cadres algériens dans le secteur pétrolier. Après la nationalisation des hydrocarbures, le CAHT se scinde en deux : l’Institut National des Hydrocarbures et de la Chimie (INCH) ainsi que l’Institut National des Industries Légères (INIL). C’est en 1998 que l’Université M’hamed Bougara de Boumerdès (UMBB) a été officiellement créée en regroupant les instituts autour de trois facultés : Faculté des Sciences, Faculté des Hydrocarbures et de la Chimie et la Faculté des Sciences de l’Ingénieur. S’ensuit la Faculté de Droit et des Sciences Commerciales en 2002. En dépit de l’intérêt certain que porte l’ensemble des enseignements prodigués, c’est généralement la Faculté des Hydrocarbures et de la Chimie qui se distingue et fait la popularité de l’université. Celle-ci ayant acquis une renommée mondiale, a formé et continue de former la plupart des corps de métier de l’industrie pétrolière. Nombre de pays, notamment du continent africain, octroient leurs bourses à leurs étudiants pour poursuivre leurs études en faveur de l’université de Boumerdès. La Faculté des Hydrocarbures et de la Chimie se divise en six départements : Automatisation, Génie des Procédés Chimiques, Géophysique, Transport, Economie et enfin le département Gisement Miniers et Pétroliers qui s’avère être l’un des plus prestigieux en Afrique avec ses deux filières Géologie (Minière et Pétrolière) ainsi qu’Exploitation (Forage et Production).

Ajouter Commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Téléphone: + 213 (0) 21 60 94 23 / +213 5 42 19 52 88
Fax: + 213 (0) 21 60 94 23
Résidence petit Hydra BT/A
Hydra 16000 Alger, Algérie
Changer la monnaie
DZD Dinar algerien
EUR Euro