Le trésor de la Casbah d’Alger

Le trésor de la Casbah d’Alger

Parmi les plus gros hold-up de l’histoire, on a souvent cité l’affaire du train postal, Glasgow-Londres, en Août 1963, ou plus récemment,  le cambriolage d’au moins 52 millions d’euros  à la banque centrale de Fortaleza, au Brésil… mais, jamais l’on a assimilé le pillage du Trésor d’Alger, le 5 Juillet 1830, à un détournement en bonne et due forme. Et pourtant, tout a commencé par un sombre scenario, fomenté par l’Etat Français de l’époque, qui consistait à faire main basse sur les immenses trésors de la Régence d’Alger, dans le seul but de bâtir la fortune secrète de Charles X.  C’était à la fois une aubaine inespérée, pour payer son corps électoral et à terme, relancer l’économie française en mal d’imagination.

Le prétexte était tout trouvé. Venger le “coup d’éventail” donné par le Dey d’Alger au consul de France. Une vengeance chèrement rétribuée grâce au trésor de la Casbah. Et, bien entendu, dans le même sillage, le vent de la conquête de l’Algérie avait soufflé. Ce fut un vent marin, puisque c’est de la belle rive de Sidi Fredj, à l’Ouest d’Alger que les premiers colonisateurs Français ont posé le pied.

Un pied après l’autre, une longue marche s’en est suivie. Cap sur La Casbah, “Dar el-mal”, où sommeille le Trésor public. 62 tonnes d’or et 240 tonnes d’argent furent aussitôt transportés vers la France. Il n’a pas été tenu compte des lingots, des bijoux, des pierres précieuses et des diamants que se sont partagés les oligarques militaires et dont une partie a été remise directement entre les mains du roi Louis Philippe. Un butin chiffré à plus de 500 millions de francs de l’époque, l’équivalent de 5 milliards d’euros.

L’histoire tenait là son casse du siècle. Mais, le secret a été bien gardé, car il s’agissait bien d’un pillage officiel, réparti entre les dirigeants français de l’époque, leur classe politique, banquiers, industriels et généraux dont le sinistre maréchal de Bourmont, peut s’enorgueillir d’avoir été le maître d’œuvre de ce pillage, pas comme les autres.

Pour réaliser leur larcin, toute une population fut détenue en otage 132 années durant, et plus d’un millions de résistants et simples citoyens, de par et d’autres, y ont laissé leur vie.  Telle est l’authentique et sombre histoire du trésor de la Casbah d’ Alger.

Par Sabrinel.

Ajouter Commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Téléphone: + 213 (0) 21 60 94 23 / +213 5 42 19 52 88
Fax: + 213 (0) 21 60 94 23
Résidence petit Hydra BT/A
Hydra 16000 Alger, Algérie
Changer la monnaie
DZD Dinar algerien
EUR Euro